MICHAEL SNOW – THE VIEWING OF SIX NEW WORKS

La galerie Martine Aboucaya est heureuse de présenter la troisième exposition personnelle de Michael Snow. Depuis plus d’une cinquantaine d’années, Michael Snow n’a cessé de développer une pratique artistique à la fois prolifique et protéiforme, expérimentale et cohérente.

Né en 1929, l’artiste canadien se renouvelle et surprend constamment par son ouverture toujours plus grande aux avancées de la technologie et par l’exploration des nombreux mediums de son corpus, qu’il s’agisse de cinéma, de sculpture, de vidéo, de musique, de photographie, d’installation, de peinture, d’holographie, de livres d’artistes ou d’écriture.

Dans « The viewing of six new works », composée de six projections, Michael Snow joue une fois de plus sur notre relation à l’image pour illustrer la perception de l’art. Il exploite cette fois-ci un programme interactif conçu par Greg Hermanovic, qui fut l‘ingénieur de « Corpus Callosum » (2001) de Michael Snow, afin de créer de façon digitale l’enregistrement des perceptions « des rectangles », « des tableaux », « des peintures ». Les migrations et rotations des formes colorées révèlent la formation du cadre de ces six éléments. Les formes des tableaux hypothétiques ne sont visibles que temporairement et représentent des perceptions de chaque surface. L’évolution des formes dévoile le geste du regard qui balaye la surface, l’engagement du corps avec les contorsions qu’implique la perception d’une oeuvre.

« The work is an attempt to present only the movements of perception, not perception itself. The art of looking at art. » M.S.
« L’oeuvre se veut une représentation des mouvements de la perception, et non la perception elle-même. L’art de regarder l’art. »

L’exposition inclut l’oeuvre « In the way », aussi une projection, qui est une prise de vue défilant directement au dessus d’une route rocailleuse et boueuse, passant par moment sur des flaques ou de l’herbe, et invite le spectateur à se tenir dans l’image, à être en soi « sur la route ». Quelque chose de « In the way » a plusieurs significations puisque cela peut faire référence à un obstacle, quelque chose qui empêche le passage, ainsi qu’à un chemin, un avancement. La projection a pour but de montrer au spectateur les résultats de la caméra fixée sur une camionnette qui filme le chemin à des vitesses variées. Les mouvements qu’impose la prise de vue de la caméra créent de nouvelles expériences mentales et physiques chez le spectateur.

Enfin un triptyque photographique, intitulé « Redrawing », représente une étape d’une création artistique qui est finalisée à travers la prise en photographie.

THE VIEWING OF SIX NEW WORKS_CP_LISTE OEUVRES